Un concentré de R&D et d’innovation unique en France

De la recherche au développement, la région des Pays de la Loire concentre des équipes de R&D publiques et privées et des moyens d’essais sur toutes les technologies EMR.

(Technocampus Océan Bouguenais – © Jean-Dominique Billaud – Nautilus)

Une expertise historique

Les Pays de la Loire ont un savoir-faire reconnu dans les industries maritimes (naval, nautisme et logistique portuaire) et le territoire construit encore aujourd’hui les plus grands paquebots du monde.
Forts de cette expertise et pour répondre au double défi de l’emploi et de la transition énergétique, des entrepreneurs ont fait le pari d’investir dans la recherche, la formation et dans de nouveaux moyens de production pour se diversifier vers les Énergies Marines Renouvelables. Ces entreprises se sont appuyées sur les compétences académiques du territoire en ingénierie maritime et sciences de la mer, pour développer une offre de produits et services et accéder à de nouveaux marchés. Cette nouvelle activité industrielle fait des Pays de la Loire la première région française en termes d’emploi dans les EMR (plus de 1 600 emplois).

Photo : © Jean-Dominique Billaud – Nautilus

Du grand groupe à la start-up : l’innovation en effervescence

Les projets d’innovation sont développés au plus près des besoins des industriels. Les équipes R&D de GE Renewable Energy, d’Atlantique Offshore Energy, et de Rollix ont choisi de s’implanter en Pays de la Loire, soit près de 500 ingénieurs. Le territoire a fait émerger des start-ups comme Farwind, Denv-R, Akrocéan, LHyfe, GepsTechno, Dyvem logistics, Elwave, D-Ice, Nextflow Software, Dikwe.

« Nous sommes fiers de participer à la construction du premier parc éolien en mer en France qui sera installé au large des côtes de Loire Atlantique. Présentes dans notre centre d’ingénierie à Nantes et notre usine à Montoir-de-Bretagne, les équipes hautement qualifiées de GE Renewable Energy assemblent les nacelles des 80 Haliade 150-6MW qui viendront équiper le Parc éolien en mer de Saint Nazaire. Une fois installées, les 80 éoliennes seront maintenues par nos équipes basées au port de La Turballe, pour une durée de 17 années.

Je tiens à saluer toutes les équipes et nos partenaires impliqués dans le développement de ce projet essentiel pour atteindre les objectifs de transition énergétique. Ce sont aussi de nombreuses retombées économiques dans la région et en France, par les créations d’emplois, mais aussi grâce aux collaborations étroites avec des fournisseurs français qui nous font bénéficier de leur innovation et compétitivité. Nous continuerons de soutenir les activités qui contribueront au développement de la filière offshore en France. »

Steven Curet, Directeur Offshore France, GE Renewable Energy

Une offre de moyens d’essais uniques en France pour accompagner vos projets

1 – SEM-REV : 1er site d’essais en mer multi-technologies – SEM-REV

Le SEM-REV est le 1er site européen d’essais en mer multi-technologies connecté au réseau. Il dispose de tous les équipements en mer et à terre permettant la mise au point, la validation et l’optimisation de systèmes de récupération de l’énergie issues principalement de la houle et du vent offshore. C’est un équipement indispensable pour répondre au défi du développement des Énergies Marines Renouvelables en France. Se basant sur l’expertise reconnue de Centrale Nantes, l’approche SEM-REV se veut continue, pour accompagner les essais de technologies EMRs en offrant les installations et les services adaptés au développement des technologies de l’état de projet à taille réelle en pleine mer (modélisation, simulations, bassins d’essais et essais en mer). Le site accueille d’ores et déjà 1 démonstrateur d’éolienne flottante, FLOATGEN de BW Ideol et un démonstrateur houlomoteur, Wavegem de GEPS Techno. Les entreprises FMGC et Nereis environnement ont aussi recours à ce site pour tester leurs technologies. Le site s’apprête à accueillir le démonstrateur de l’éolienne flottante EOLINK et SeaLHyfe.

***
Floatgen : la première éolienne flottante de France raccordée au réseau
Installée à 22 km au large du Croisic (Loire-Atlantique), l’éolienne flottante Floatgen, conçue par IDEOL, produit de l’énergie depuis le 18 septembre 2018. D’une capacité de 2 MW, elle est la première éolienne en mer flottante érigée au large des côtes françaises. Floatgen est raccordée au réseau continental par un câble d’export électrique. Elle produit l’équivalent de la consommation électrique de 5 000 habitants, soit la taille de la ville du Croisic et ses environs. Floatgen est en test pour deux ans sur le site d’essais en mer de Centrale Nantes, le SEM-REV.

Wavegem : le prototype de récupération de l’énergie de la houle
Cette plateforme, développée par GEPS Techno tire son énergie de la houle. Elle convertit les mouvement du flotteur en énergie électrique à travers la mise en circulation en circuit fermé d’eau de mer et la conversion de cette énergie via une turbine basse vitesse. 
***

Découvrir SEM-REV en images

Pour en savoir plus

2 – TheoREM, GemuTech, Seanergy… : des moyens d’essais à terre pour développer les technologies EMRs

Les Pays de la Loire se démarquent par une concentration de moyens d’essais exceptionnels et de dimension internationale, qui ont accompagné de nombreux industriels dans le développement de leurs projets EMR. De la simulation numérique au test grandeur réelle, ces moyens d’essais sont développés et opérés par des acteurs de référence en matière de génie océanique, génie électrique et génie des matériaux : Centrale Nantes, Université de Nantes, Université Gustave Eiffel (ex IFSTTAR), CEA Tech Pays de la Loire, CSTB, ENSM… Ils favorisent la coopération académiques/entreprises, que ce soit dans le cadre de projets individuels ou collaboratifs.

Tous ces moyens d’essais sont regroupés au sein de la communauté WEAMEC et sont à découvrir ici.

Découvrez en vidéo les bassins de Centrale Nantes

Découvrez en vidéo THeoREM : le réseau des moyens d’essais océaniques

3 – Une communauté R&D dédiée aux énergies marines renouvelables : le WEAMEC.

Un centre d’excellence : WEAMEC
WEAMEC (West Atlantic Marine Energy Community) fédère l’écosystème des Énergies Marines Renouvelables (EMR) des Pays de la Loire dans les domaines de la recherche, de l’innovation et de la formation. WEAMEC et ses membres se sont dotés d’une feuille de route « Recherche et Innovation », d’une feuille de route « Formation » et d’une Stratégie internationale.
WEAMEC regroupe une trentaine d’Établissements et de Laboratoires de Recherche (dont Centrale Nantes, l’Université de Nantes, l’IRT Jules Verne, le Pôle Mer Bretagne Atlantique (PMBA),…) et environ 75 entreprises partenaires au niveau ligérien. Plus de 220 entreprises au niveau français et international collaborent avec les acteurs académiques et les entreprises du WEAMEC.
Les compétences de ces acteurs, associées à des moyens d’essais structurants, permettent d’opérer plus de 500 projets régionaux, nationaux et européens, pour un portefeuille de plus de 100 M€ pour les seuls partenaires ligériens sur la période [2015-2020]. Environ 300 ingénieurs et chercheurs sont impliqués dans ces travaux, uniquement chez les partenaires académiques, ce qui correspond à 180 personnes travaillant à temps plein. Les appels à projet opérés par WEAMEC ont permis de sélectionner et de cofinancer entre 2016 et 2020, plus de 50 projets de recherche pour un budget global de plus de 10 M€, impliquant 24 établissements académiques et laboratoires régionaux, une vingtaine de PME et une dizaine de grandes entreprises. WEAMEC est une porte d’entrée efficace pour vous permettre d’identifier rapidement un partenaire, une compétence, un moyen d’essai… pour vos projets de recherche et d’innovation, ou une formation sur toutes les EMR : éolien en mer posé, éolien en mer flottant, hydrolien et houlomoteur.

WEAMEC et une grande partie de ses membres sont actifs dans les réseaux européens ce qui leur permet de faire valoir des projets d’envergure européenne.

WEAMEC est financé par la Région Pays de la Loire, l’Europe, la CARENE et Nantes Métropole.

***
Pôle mer Bretagne Atlantique : le faire ensemble au service de la recherche et de l’innovation

« Acteur historique du développement des Energies Marines Renouvelables (EMR) en France et en Europe, le Pôle Mer Bretagne Atlantique a inscrit les EMR dans sa feuille de route depuis 2005. Le pôle décline désormais l’innovation sur l’ensemble de la chaine de la valeur (conception, Installation, production, Sécurité maritime, environnement, logistique portuaire). Il met son expérience technique et du financement public au service des porteurs de projets collaboratifs. Avec près de 100 projets accompagnés et financés pour un montant de 250M€ le pôle est un outil incontournable au service des entreprises et des acteurs de la recherche impliqués dans les EMR. »
Frédéric Ravilly, responsable Pays de la Loire du Pôle mer Bretagne Atlantique.
***

Découvrez l’ensemble des membres de la communauté Weamec