Un concentré de R&D et d’innovation unique en France

De la recherche au développement expérimental, la région des Pays de la Loire concentre des équipes de R&D publiques et privées reconnues au niveau international sur toutes les technologies EMR (éolien offshore posé et flottant, hydrolien, houlomoteur, énergie thermique des mer).

Cette R&D d’excellence se structure autour d’un pôle moteur à vocation mondiale : WEAMEC.

Un centre d’excellence : WEAMEC

WEAMEC (West Atlantic Marine Energy Center) est un pôle dédié aux Énergies Marines Renouvelables, créé pour accélérer la notoriété et l’attractivité de la filière et les savoir-faire de ses acteurs. L’ambition de WEAMEC : faire du territoire un leader à l’international à l’horizon 2020.

Ce centre d’excellence constitue une véritable porte d’entrée R&D pour la filière. Avec l’appui des pôles de compétitivité EMC2, le Pôle Mer Bretagne Atlantique, S2E2 et des organismes de recherche et de formation, il fédère tous les acteurs engagés dans la supply chain, pour développer des projets collaboratifs précurseurs, sur les axes recherche, formation et innovation.

 

En savoir plus sur WEAMEC

Des équipes de recherche reconnues à l’international

Territoire d’innovation, la région des Pays de la Loire accueille de nombreux chercheurs au sein de ses centres de R&D couvrant ainsi toutes les technologies. C’est en tout 20 équipes de recherche qui travaillent quotidiennement sur les questions pluridisciplinaires liées aux EMR, notamment à l’Ecole Centrale de Nantes et à l’Université de Nantes dont le LHEEA – Laboratoire Hydrodynamique, Énergétique et Environnement Atmosphérique–l’IREENA-(Institut de Recherche en Energie Electrique de Nantes. Atlantique) et le GeM-Institut de recherche en Génie civil et mécanique…

Des services R&D de grands groupes

Les projets d’innovation sont développés au plus près des besoins des industriels. Ce n’est pas un hasard si les équipes R&D EMR de DCNS (150 à 170 chercheurs) ont choisi de prendre leurs quartiers dans les 17 000 m2 du Technocampus Ocean tout comme celles de STX France, Dassault Systèmes, ACB, Hydrocean, le CEA Tech Pays de la Loire. Quant à elles, les équipes R&D de GE-Alstom (250 salariés), tant dans l’éolien offshore que dans l’hydrolien, sont basées à Nantes

« Côté ingénierie et innovation, nous avons choisi de localiser à Nantes tous nos chercheurs sur l’éolien offshore et une autre technologie prometteuse, l’hydrolien. Déjà 120 aujourd’hui sur l’île de Nantes, ils seront 200, localisés au Technocampus Ocean de Bouguenais. »
Jérôme Pécresse – Président d’Alstom Renewable Power et Vice-Président Exécutif d’Alstom.

Des moyens d’essais uniques en France

En Pays de la Loire, de nombreux équipements haute technologie et sites d’essai uniques en Europe permettent aux industriels de passer concrètement de la phase « recherche » au « développement expérimental » de leurs solutions.

A découvrir ici :

Des infrastructures dédiées aux EMR