Vents ascendants pour AKROCEAN

13 Sep 2019

Spécialisée dans la collecte de données environnementales sur des sites offshore, la start up AKROCEAN basée à Guérande, a décroché une validation internationale lui ouvrant de nouvelles perspectives commerciales. Et vient de remporter un marché important.

« C’est une étape importante dans le développement d’AKROCEAN », se félicite Maxime Bellorge, directeur commercial et projet au sein de la start up guérandaise. Née il y a deux ans d’une association de savoir-faire entre les sociétés GEPS Techno et VALEMO (filiale du groupe VALOREM), AKROCEAN collecte des données environnementales (vent, courant, houle…), à partir de plateformes flottantes équipées d’un laser LiDAR (Light detection and ranging) permettant d’étudier de nouveaux gisements éoliens. Une technologie innovante pour laquelle AKROCEAN vient de décrocher la validation stage 2 Carbon Trust OWA (Offshore Wind Accelerator) par l’organisme de certification DNV-GL.

 

Premier LiDAR flottant stabilisé, hybride et propre

WINDSEA®, c’est son nom, est le premier LiDAR flottant stabilisé, hybride et propre (énergies houlomotrice et solaire). GEPS Techno fournit les bouées. VALEMO supervise à distance la collecte des données et assure la maintenance en continue toute l’année. Et AKROCEAN se charge de la commercialisation et de la gestion de projet, principalement en Europe du Nord et de plus en plus aux USA et en Asie.

« Nous travaillons essentiellement pour l’éolien offshore, un des domaines aujourd’hui les plus matures en matière d’énergies marines renouvelables », explique Maxime Bellorge. « Nous fournissons en majorité des données de vent sur des périodes allant jusqu’à 24 mois qui permettent de calculer ensuite la productibilité et la rentabilité du projet. C’est pourquoi, cette validation, réclamée par les développeurs éoliens offshore, était primordiale pour nous. C’est un vrai gage de confiance. Nous avons démarré notre activité il y a deux ans, avec une mission de mesure de vent sur l’Ile d’Oléron pour Météo France. Pour transformer l’essai, il était nécessaire d’obtenir cette validation qui nous permet désormais de répondre à des appels d’offres internationaux. »

 

Un projet de 2 Gigawatts

AKROCEAN vient ainsi de décrocher un marché de taille, pour un projet de 2 gigawatts, « le plus important développement éolien au monde ». Où ? Trop tôt pour l’annoncer. « Je peux juste vous dire que c’est à l’autre bout de la planète, confie Maxime Bellorge, et que nous allons y installer d’ici à la fin de l’année deux systèmes pour une campagne de deux ans. D’ailleurs les deux systèmes quittent le port d’Anvers à l’heure où nous parlons pour 40 jours de mer  ».

Pour en savoir plus : www.akrocean.com